Chelsea se fait raser dans l’écrasant Southampton, Arsenal dévisse

Werner, un sosie et les trois touchants montants

Le score est lourd pour Southampton, mais il aurait pu l’être encore plus sans les parades du gardien des Saints, Fraser Forster, abandon par ses defenders, ou le manque de chance de Timo Werner, qui a touché toutes les montures (poteaux droit et gauche, et la transversale). L’attaquant allemand a malgré tout signé un doublé (22e, 50e), comme Mason Mount (16e, 54e). Marco Alonso avait ouvert le score très tôt dans le match (8e) d’une belle frappe rasante, bien que Kai Havertz avait également signé un but de près (31e).

Avec cette très grande victoire, les Blues (3es) ont pris leurs distances sur leurs principaux concurrents en Premier League. Il est composé d’attaquants de points à Manchester United, battu à Everton (0-1) et peut-être désormais trop loin, et de huit sur Arsenal, surprise à l’extérieur de Brighton (1-2).

Mwepu passeur puis buteur pour Brighton

Les Gunners ont eu un mal fou à trouver les intervalles face au bloc ajouté et à résister à l’intensité proposé par Yves Bissouma et ses partenaires. Ils ont fini par craquer sur deux coups d’éclat de l’international zambien, Enock Mwepu. Le milieu offensif à d’abord servi, d’une jolie passée en retrait, Trossard sur l’ouverture du score (28e), avant de marquer d’une demi-volée limpide (66e) le but du KO.

Enock Mwepu s’est retrouvé impliqué sur les deux buts contre Arsenal. (D. Klein/Reuters)

Les Gunners ont malgré tout cru à un retour miraculeux en fin de match, après la réduction du score d’une superbe frappe contrée de Martin Odegaard de 30 mètres (89e). Le milieu norvégien avait touché le balayage une minute plus tôt, comme Nicolas Pépé. Eddie Nketiah est en suite à la recherche d’une dernière chance, plus le gardien de Brighton, Robert Sanchez, pour signer une parade décisive pour trier sa reprise de la tête (90e+5). Avec cette nouvelle défaite, que succède à celle face à Crystal Palace (0-3), lundi, les joueurs d’Arteta sont promis à devoir lutter jusqu’au bout pour arracher la quatrième place du classement.

Add Comment