Ce que risque Bochum après le jet de bière sur un arbitre lors du match contre Mönchengladbach

Vendredi soir, le match de la 27e journée du Championnat d’Allemagne opposant Bochum (11e) à Mönchengladbach (13e) a été interrompu à la 69e minute, après qu’un arbitre assistant, Christian Gittelmann, l’ait touché au tee pour un gobelet de bière lancé depuis les tribunes, alors que Mönchengladbach menait 2-0. « En cas d’agression physique contre un officiel de jeu, dans le cas de l’arbitre assistant, ce n’est pas une alternative à l’arrêt du match »avait déclaré l’arbitre Benjamin Cortus à DAZN pour justifier sa décision d’arrêter définitivement le match.

deux

C’est la deuxième fois dans l’histoire de la Bundesliga, créée en 1963, qu’un match du Championnat d’Allemagne est définitivement déclenché par un jet de projectile.

Après la création de la Bundesliga en 1963, seules sept rencontres de Championnat n’avaient pu aller à leur terme, rappellent le média allemand Botteur, la plupart du temps en raison d’un terrain impraticable. De plus, le dernier cas, qui remonte à il y a onze ans, présente les similitudes avec l’incident survenu au Vonovia Ruhrstadion.

Un cas similaire en 2011

Le 1er avril 2011, le match entre St Pauli et Schalke 04 était finalement terminé pendant quelques minutes jusqu’à la fin du match, après qu’un arbitre ait assisté à la victime d’un jet de gobelet à bière en deux, alors que le club local était également évoqué 0-2. La commission disciplinaire a confirmé à l’époque la défaite de St Pauli (0-2) et sanctionné le club de Hambourg pour un match à fuir fermé. St Pauli, après l’appel, jusqu’au bout de la journée lors du premier match à domicile de la saison suivante sur terrain neutre, à plus de 50 km de Hambourg. Relégués en D2 allemande, ils se sont exilés au stade de Lübeck, à 70 km de Hambourg et ont vaincu Ingolstadt (2-0).

Si l’on se réfère à ce précédent, il est probable que Mönchengladbach obtiendra les 3 points de la victoire sur tapis vert et que Bochum soit sanctionné d’un ou plusieurs matchs à huis clos. Ce jet de bière est particulièrement amer pour la promotion qu’avait vendredi, après l’assouplissement des connexions sanitaires, pu accueillir pour la première fois de la saison 25 000 spectateurs dans son stade.

Porte-parole du conseil d’administration de Bochum, Ilja Kaenzig déplore un incident « très préjudiciable pour l’image du club (que) sera bien sûre endommagée »cet incident éclipsant le message de paix porté par l’équipe que s’affichait, vendredi, avec un maillot spécial frappé du slogan « Unis pour vivre en paix » (« Unis pour vivre en paix ») pour marquer sa solidarité avec l’Ukraine.

Add Comment