Arjen Robben boucle le marathon de rotterdam dans un super temps

Arjen Robben (38 ans), un vieux Néerlandais du Bayern Munich, participant au marathon de Rotterdam le jour qui s’est soldé par trois bons chronos de 3h13”57 en compagnie d’un ancien champion de patinage de vitesse.

An et demi après avoir définitivement raccroché les crampons, Arjen Robben (38 ans) encore une silhouette d’athlète de haut-niveau. Et la condition physique. L’ancien ailier droit néerlandais a couru le marathon de Rotterdam dimanche et signé un très bon temps. Elle s’est terminée en 3h13’57”, soit une moyenne de 13km/h et environ 4’35” au kilomètre. Selon les médias néerlandais, il est dirigé vers le même sud du rappel plus les elevées avant de coincer dans le fameux “mur” des 30 kilomètres.

The old patte gauche of Chelsea (2004-2007), du Bayern Munich (2007-2009) et du Bayern Munich (2009-2019) a couru en compagnie d’Erben Wennermars, ancien patineur de vitesse, doublé médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Turin en 2006 (sur 1000m et en poursuite par équipe) se reconvertit désormais comme consultant sportif.

Que les amateurs de parcours à pied se rassurent, Robben a tout de même franchi la ligne d’arrivée épuisé. Il a même fini les derniers mètres en marchant en se tenant l’intérieur de la cuisse. Suivi par de nombreux médias après effort, il a pris quelques secondes pour rebendre son souffle avant de donner ses impressions.

“Ce n’était vraiment pas amusant”

“Certains diront que c’est idiot mais j’aime juste rester en forme et soulager un défi”, avait-il déclaré avant le départ du NOS. 3h13 plus tard, il fait partie de sa souffrance au micro de RTV Rijnmond. “Ce n’est pas amusant, ce n’était vraiment pas amusant, at-il était déclaré. Je l’ai fait, mais c’est à peu près tout. J’ai souvent puisé au plus profond de moi et j’ai dû me battre souvent. C’était un vrai combat”.

Robben a également salué la contribution inestimable du public sur le bord de la route. “Ce public sur le côté vous aide tellement, trouvé-il. Merci à tous pour ça, ça m’a permis de m’en sortir. Au début, j’étais un peu préoccupé pour faire un temps, mais à un Certain Moment , vous oubkiez ça. Ensuite, vous pensez simplement survivre. Vous remarquez ce que quelque chose comme ça fait à votre corps. Mais j’ai réussi.”

Add Comment